Descrizione


Magnocaricion elatae Koch 1926

Syn. : Caricion rostratae Balátová-Tulácková 1963. Nom correspondant : Caricenion appropinquatae Balátová-Tulácková 1960 ; Caricenion rostratae (Balátová-Tulácková 1963) Oberdorfer et al. 1967.

Gpts palustres mésotrophes caractérisés et dominés par Carex appropinquata, C. elata, Cladium mariscus, plus exceptionnellement Calamagrostis canescens, C. buxbaumii, C. lasiocarpa ou Carex paniculata. Outre ces cypéracées, Hydrocotyle vulgaris, Peucedanum palustre, Scutellaria galericulata, Senecio paludosus sont régulièrement présents et distinctifs par rapport aux magnocariçaies eutrophes, comme Menyanthes trifoliata et Potentilla palustris à l'optimum dans les marais de transition. Le sol mésotrophe à méso-eutrophe (rarement dystrophe), est tourbeux à organo-minéral (teneur en m.o. > 10 %), engorgé et anoxique tout au long de l'année, ce qui entraine une faible minéralisation, limitant la diponibilité en éléments nutritifs, et la formation d'une tourbe de cypéracées. Il peut s'assécher superficiellement en périodes estivale ou automnale. La fluctuation (inférieure à 0,6 m) et le faible abaissement de la nappe (ordmt de - 0,2 m, exceptionnellement de plus de 0,5 m), n'induisent pas de réelles conséquences pour l'alimentation hydrique des plantes dont les racines ont accès à l'eau. En regard de certaines unités des roselières, cette variation est très faible en raison de l'effet "d'éponge" de la matière organique. Etages coll.-mont. inf.

. .

Lista delle specie



NESSUNA INFORMAZIONE


.