Enquête Pimprenelle & Azurés

Avec ses fleurs en pompons pourpre foncé, la pimprenelle officinale (Sanguisorba officinalis) est une fleur immanquable des prairies humides et des bas marais. C’est aussi une plante potentiellement menacée, car les milieux naturels qu’elle affectionne sont en régression presque partout.

La pimprenelle officinale est l’unique plante hôte des chenilles de deux espèces très menacées de papillons : l’azuré de la sanguisorbe et l’azuré des paluds.

Avec vos observations, vous aiderez donc à clarifier la distribution actuelle de la pimprenelle officinale, mais aussi à rassembler des informations sur ces deux espèces de papillons très intéressantes. Motivé? Alors envoyez-nous le maximum d’observations de la pimprenelle officinale, par exemple à l’aide de "FlorApp", et le cas échéant, joignez à votre observation une photo du papillon qui se trouverait sur la plante.

Résultats de l'enquête en 2018

Après l’enquête « Bois gentil », l’enquête « Sanguisorba » a aussi joui d’un certain succès avec 495 observations annoncées. Malheureusement, il semble que les papillons n’étaient pas de la partie : une seule personne nous a envoyé une photo du rare Azuré des paluds.

 

Azuré des paluds (Maculinea nausithous) (© Alexandre de Titta)

Azuré de la sanguisorbe (Maculinea teleius) (© Christophe Bornand)