Fermer
< Liste complète

6.3.7. Châtaigneraie

Description

Physionomie et écologie (© Delarze & al. 2015)

La châtaigneraie se reconnaît aisément à la dominance de Castanea sativa. Sa structure est conditionnée par les influences humaines. On distingue ainsi des « selva », véritables vergers d'arbres greffés dont on distingue encore l'alignement des plantations, et des « palina », constituées de taillis utilisés pour le bois de feu et pour la confection d'échalas. Le châtaignier produit une litière qui se décompose très lentement. Son accumulation augmente les risques d'incendie. Il rejette vigoureusement de souche après le feu et tend à former des « taillis » purs aux endroits qui brûlent fréquemment. La composition de cette forêt ressemble à celle des unités dont elle est issue (voir § Classification). Le cortège floristique est en général assez pauvre et dominé par des acidophiles. La châtaigneraie ne se rencontre que dans des régions à climat hivernal doux, sur des roches-mères pauvres en calcaire (moraine alpine lessivée, roches cristallines). Elle s'élève jusque vers 1000 m d'altitude au sud des Alpes, exceptionnellement jusqu’à 1250 m.

Carte de distribution

  • Méthode de calcul

    Distribution actuelle : Somme pondérée (nombre d’espèces caractéristiques et d’espèces fréquentes moins strictement inféodées au milieu) par hectare basée sur les observations actuelles. Les espèces caractéristiques annoncées ont un coefficient de pondération de 10 et les autres espèces indicatrices un coefficient de 1. Le milieu est considéré présent dans l'unité géographique (5 x 5 km) si cette dernière contient au moins un hectare avec une valeur minimale de 11 points.

    Distribution potentielle : Somme pondérée (nombre d’espèces caractéristiques et d’espèces fréquentes moins strictement inféodées au milieu) par hectare basée sur les modèles de distribution des espèces. La stratégie de calcul est la même que pour la distribution actuelle, mais les cartes issues de modèles de distribution des espèces sont utilisées au lieu des observations actuelles.

Photos

Liste des espèces

gras Espèces dominantes et influençant souvent la physionomie
Espèces caractéristiques Espèces caractéristiques
Espèce moins strictement inféodée Espèce moins strictement inféodée


Nom scientifique Nom français
Espèces caractéristiques Castanea sativa Mill.Châtaignier cultivé
Espèce moins strictement inféodée Anemone nemorosa L.Anémone des bois
Espèce moins strictement inféodée Anthoxanthum odoratum L.Flouve odorante
Espèce moins strictement inféodée Avenella flexuosa (L.) DrejerCanche flexueuse
Espèce moins strictement inféodée Betula pendula RothBouleau pendant
Espèce moins strictement inféodée Calamagrostis arundinacea (L.) RothCalamagrostide des forêts
Espèce moins strictement inféodée Calluna vulgaris (L.) HullCallune
Espèce moins strictement inféodée Carex montana L.Laîche des montagnes
Espèce moins strictement inféodée Festuca heterophylla Lam.Fétuque à feuilles de deux sortes
Espèce moins strictement inféodée Hieracium lachenalii C. C. Gmel.Epervière commune
Espèce moins strictement inféodée Hieracium laevigatum aggr.Epervière lisse
Espèce moins strictement inféodée Hieracium sabaudum aggr.Epervière de Savoie
Espèce moins strictement inféodée Hieracium umbellatum aggr.Epervière en ombelle
Espèce moins strictement inféodée Holcus mollis L.Houque molle
Espèce moins strictement inféodée Hypericum pulchrum L.Millepertuis élégant
Espèce moins strictement inféodée Lathyrus linifolius (Reichard) BässlerGesse des montagnes
Espèce moins strictement inféodée Luzula forsteri (Sm.) DC.Luzule de Forster
Espèce moins strictement inféodée Luzula luzuloides (Lam.) Dandy & Wilmott subsp. luzuloidesLuzule des bosquets
Espèce moins strictement inféodée Luzula nivea (L.) DC.Luzule blanc-de-neige
Espèce moins strictement inféodée Luzula pilosa (L.) Willd.Luzule poilue
Espèce moins strictement inféodée Melampyrum pratense L.Mélampyre des prés
Espèce moins strictement inféodée Molinia arundinacea SchrankMolinie littorale
Espèce moins strictement inféodée Orchis mascula (L.) L.Orchis mâle
Espèce moins strictement inféodée Phyteuma betonicifolium Vill.Raiponce à feuilles de bétoine
Espèce moins strictement inféodée Pteridium aquilinum (L.) KuhnFougère aigle
Espèce moins strictement inféodée Quercus petraea Liebl.Chêne sessile
Espèce moins strictement inféodée Quercus robur L.Chêne pédonculé
Espèce moins strictement inféodée Sorbus torminalis (L.) CrantzAlisier torminal
Espèce moins strictement inféodée Teucrium scorodonia L.Germandrée des bois
Espèce moins strictement inféodée Vaccinium myrtillus L.Myrtille
Espèce moins strictement inféodée Veronica officinalis L.Véronique officinale

Statut

Statut selon la Liste des milieux prioritaires au niveau national

Priorité nationale K: Pas de priorité nationale
Nécessité de prendre des mesures 2: Il est absolument nécessaire de prendre des mesures
Responsabilité internationale 1: Faible

Statut national selon Liste Rouge 2016

Statut UICN:   Non menacé

LC: Non menacé

Informations complémentaires

Critères UICN: --

  • Légende
    CODisparu
    CRau bord de l’extinction (Critically Endangered)
    ENen danger (Endangered)
    VUvulnérable (Vulnerable)
    NTpotentiellement menacé (Near Threatened)
    LCnon menacé (Least Concern)

Statut de régénération 2016

Classe de régénération 6: plus de 200 ans