Description


Caricetum elatae Koch 1926

Syn. : Caricetum strictae Hueck 1931.

Gpt caractérisé et dominé par Carex elata formant régulièrement des touradons atteignant 0,7 m (voir 1 m dans les situations les plus eutrophes), à proximité d'eaux stagnantes (rives de lac, bras mort, queue d'étang) où il marque le premier stade d'atterrissement terrestre. Le sol est ordmt tourbeux, moyennement riche à riche en nutriments (parfois très riche en N et P), neutre à faiblement alcalin (pH = 7 +/- 0,6), voire faiblement acide dans certaines variantes à Comarum palustre ; plus rarement minéral, mais alors alimenté en ammonium. Bien que la nappe subisse d'importantes fluctuations (- 0,5 m < p < 0,5 m - niveau moyen à 0,1-0,2 m avec un abaissement moyen de 0,5 m en été, atteignant parfois 1 m), le sol demeure humide en surface par percolation de l'eau au sein de la matière organique (effet d'éponge). L'abaissement de la nappe, réduisant la vitalité de C. elata et permettant le broyage ou la fauche, peut modifier la structure ordinaire du peuplement qui prend alors l'aspect d'un tapis ras marqué par une croissance oblique des pointes méristématiques de C. elata (sous l'effet d'une modification du transport des auxines). Le Scorpidio-Caricetum dissolutae Braun 1968, variante préalpine calcaire oligotrophe, ou les variantes à Carex panicea sont incluses ici. La flore compagne est variable et a fait l'objet de plusieurs descriptions de sous-associations selon le contexte écologique. Etages coll. (mont. inf.).

. .

Liste des espèces



PAS D'INFORMATION


.