Description


Cladietum marisci Allorge 1921

Syn. : Mariscetum serrati Zobrist 1935.

Gpt pionnier caractérisé et dominé par Cladium mariscus formant des peuplements monospécifiques ou pauspécifiques semi-sempervirents denses, atteignant 2 m, en contexte d'atterrissement marécageux au sein de région à été chaud (subatlantique ou subméditerranéenne - en Suisse essentiellement sur le Plateau à basse altitude). Le sol est ordmt de type tourbeux ou gyttja (tourbe partiellement décomposée), parfois sableux (sur molasse), peu à moyennement riche en nutriments (oligo- à mésotrophe), faiblement alcalin (pH = 7,2-7,6 (7,9)) et oxygéné ; le calcaire est issu du substrat sous-jacent et l'oxygène provient de sources environnantes ; optimum en cuvettes tourbeuses sur roche-mère riche en calcaire. La nappe montre des fluctuations modérées (abaissement ordmt jusqu'à 0,2 m, mais parfois jusqu'à 0,5 m en période estivale). La flore compagne est souvent très pauvre. Carex elata, Juncus subnodulosus, Phragmites australis et Schoenus nigricans sont réguliers. La variante à Juncus alpinoarticulatus ssp. fuscoater correspond à une aile humide ; unité le plus souvent située à l'interface entre le Caricetum elatae, des sols légèrement plus humides et riches en éléments nutritifs, et l'Orchido-Schoenetum, des sols légèrement moins humides et oligotrophes. Etage coll.

. .

Liste des espèces



PAS D'INFORMATION


.