Description


Schoenoplectetum lacustris Eggler 1933

Nom correspondant : Scirpo-Phragmitetum schoenoplectosum Koch 1926. Non : Scirpetum lacustris Chouard 1924.

Gpt caractérisé par Schoenoplectus lacustris formant des populations lâches, souvent fragmentées, en eaux calmes méso- à eutrophes, d'une profondeur de (0,5) 1-2 (3) m, sur la frange lacustre de la roselière aquatique (Phragmitetum australis) où il constitue des peuplements pionniers primaires ; pouvant être secondaires en gravières. Phragmites australis est absent ou présent de manière éparse, de même que certaines hydrophytes à feuilles flottantes des genres Nuphar, Nymphaea ou Potamogeton. Par sa constitution fragile, Schoenoplectus lacustris est moins tolérant aux mouvements des eaux que Phragmites australis. Le sol est minéral, argileux à sableux en surface, riche en calcaire et nutriments. Il repose sur des sables et graviers. Plutôt thermophile, cette unité se développe à basse altitude en dessous de 600 m. Etages plan.-coll.

. .

Liste des espèces



PAS D'INFORMATION


.