Description


Rhynchosporion albae Koch 1926

Syn. : Rhynchosporion albae Rübel 1933 (art. 2b); Scheuchzerion palustris Nordhagen 1936 (art. 8), Scheuchzerion palustris Nordhagen ex Tx. 1937 (syn. syntax).

Gpts turficoles, pionniers, oligotrophiles, paucispécifiques, caractérisés par Carex limosa, Rhynchospora alba, Lycopodiella inundata, Scheuchzeria palustris, Scorpidium scorpioides et Sphagnum cuspidatum. La plupart du temps ponctuels, ils occupent le plus souvent de petites surfaces de 3 à 5 m2 au sein des tourbières ou marais de transition, dans les gouilles périodiquement ou épisodiquement engorgées, sur gazons flottants, dans les anciennes fosses de tourbage remplies d'eau, voire aux abords des petits lacs de montagne. Ils se développent sur tourbe nue ou très peu végétalisée. Le sol est tourbeux (histosol), acide à neutre, oligotrophe et constamment engorgé. La nappe ne descend pas au-dessous de 0,2 m sur une durée de plus de deux mois. Ces associations à faible vitalité, rares à basse altitude et fortement menacées, se rencontrent surtout dans les anciennes fosses de tourbage. Elles sont souvent en contact avec les gpts de la classe des landes tourbeuses (Oxycocco-Sphagnetea), des bas-marais acides (Caricion nigrae), des marais de transition (Caricion lasiocarpae), ou parfois en mosaïque avec les unités d'hydrophytes immergées (Utricularietea intermedio-minoris). Ces gpts instables, fugaces sont, selon les conditions environnementales, rapidement remplacés en cas de stabilisation du milieu (atterissement) par les gpts du Caricion lasiocarpae (marais alcalins), ou lors du comblement des gouilles, par les gpts de buttes à sphaignes (Sphagnetum magellanici, Eriophoro vaginati-Sphagnetum angustifolii), puis par les landes hygrophiles ou turficoles. Etages coll.-subalp.

. .

Liste des espèces


Fréquence / Dominance Nom scientifique Nom français
alCH Drosera anglica Huds.Rossolis à longues feuilles
alCH Drosera intermedia HayneRossolis intermédiaire
alDi Andromeda polifolia L.Andromède à feuilles de romarin

Mousses

alCHdScorpidium scorpioides (Hedw.) Limpr.
alDiSphagnum cuspidatum Hoffm.
alDiSphagnum magellanicum Brid.
  • Légende
    ClassecCHEspèce caractéristique de classe
    aFEspèce fréquente ou à large amplitude écologique
    OrdreoCHEspèce caractéristique d'ordre
    oDiEspèce différentielle d'ordre
    AlliancealCHdEspèce caractéristique d'alliance dominante
    alCHEspèce caractéristique d'alliance
    alDiEspèce différentielle d'alliance
    Sous-alliancessalCHEspèce caractéristique de sous-alliance
    ssalDiEspèce différentielle de sous-alliance
    Association
    (relevé synthétique)
    aCHdEspèce caractéristique d'association dominante
    aCHEspèce caractéristique d'association
    aDiEspèce différentielle d'association
    CHEspèce caractéristique d'association selon l'auteur du tableau
    DiEspèce différentielle d'association selon l'auteur du tableau
    rCHEspèce caractéristique d'association régionalement
    hsEspèce fréquente (fréquence > 50 %)
    wEspèce compagne (20 ≤ fréquence ≤ 50 %)
    VFréquence ≥ 80 %
    IV60 % ≤ fréquence < 80 %
    III40 % ≤ fréquence < 60 %
    II20 % ≤ fréquence < 40 %
    IFréquence < 20 %
    Association
    (relevé unique)
    5Recouvrement ≥ 75 %
    450 % ≤ recouvrement < 75 %
    325 % ≤ recouvrement < 50 %
    25 % ≤ recouvrement < 25 %
    1Recouvrement < 5 %
    +Individus en petit nombre à recouvrement négligeable (inclu coefficient r)
    xxxPrésence très importante de l'espèce sans indication d'abondance ou de dominance
    xxPrésence importante de l'espèce sans indication d'abondance ou de dominance
    xPrésence de l'espèce sans indication d'abondance ou de dominance
.