Synthèse

Description de l'espèce (Flora Helvetica 2018)

Arbuste haut de 0,2-1 m, formant des colonies ; aiguillons inégaux, les uns crochus (jusqu'à 6 mm de long), les autres petits, sétacés, mêlés de poils glanduleux. Feuilles souvent à 5 folioles coriaces, largement elliptiques, glauques et un peu tomenteuses dessous. Fleurs roses ou pourpres, gén. solitaires sur long pédoncule, diamètre 5-7 cm, odeur suave. Sépales réfléchis, hispides-glanduleux, de même que le pédicelle et le fruit ; celui-ci sphérique, plutôt médiocre.

Période de floraison (Flora Helvetica 2018)

6

Milieux et répartition suisse (Flora Helvetica 2018)

Haies, forêts claires de feuillus / coll.-mont. / GE, SH, ZH, TI mérid.

Distribution mondiale (Flora Helvetica 2018)

Eur. mérid.

Valeurs écologiques (Landolt & al. 2010)

2+w42-34+4.n.2n=21,28
.

Carte de distribution

Simple

Avant l'année pivot
Après l'année pivot
Avant et après l'année pivot

Avancée

Couleur des symboles
Observations validées
Observations en cours de validation
Occurrence provenant de l'Atlas Welten & Sutter (1982) et de ses suppléments (1984, 1994) sans observation dans la base de données Info Flora
Forme des symboles
Avant l'année pivot
Après l'année pivot
Indigène
Réintroduit
Introduit / naturalisé / subspontané / échappé
Incertain / douteux

Nombre d'observations

Moins d'observations que le seuil
Autant ou plus d'observations que le seuil

Écologie

Type écologique

Nanophanérophyte

Milieux

Milieux Delarze & al. 2015

Espèce moins strictement inféodée 5.1.1 - Ourlet maigre xérothermophile (Geranion sanguinei)

gras Espèces dominantes et influençant souvent la physionomie
Espèces caractéristiques Espèces caractéristiques
Espèce moins strictement inféodée Espèce moins strictement inféodée

Valeurs écologiques d'après Landolt & al. (2010)

Facteurs du sol Facteurs du climat Tolérance à la salinité
Valeur d'humidité H 2+w Valeur de lumière L 3 Indice de salinité --
Valeur de réaction R 4 Valeur de température T 4+
Valeur de substances nutritives N 2 Valeur de continentalité C 4
  • Légende valeurs écologiques
    Valeur d'humidité H
    1très sec
    1+sec
    2moyennement sec
    2+moite
    3moyennement humide
    3+humide
    4très humide
    4+détrempé
    5submergé ou sous l'eau
    fplantes vivant dans l'eau courante
    uplantes généralement submergées
    vplantes en partie submergées, en partie flottantes
    whumidité moyennement variable (± échelle de 1-2)
    w+humidité fortement variable (échelle dépassant ± 2)
    Valeur de réaction R
    1très acide (pH 2.5-5.5)
    2acide (pH 3.5-6.5)
    3légèrement acide à neutre (pH 4.5-7.5)
    4neutre à basique (pH 5.5-8.5)
    5basique (pH 6.5->8.5)
    Valeur de substances nutritives N
    1très pauvre en nutriments
    2pauvre en nutriments
    3moyennement pauvre à moyennement riche en nutriments
    4riche en nutriments
    5très riche en nutriments à surfumé
    Tolérance à la salinité
    1halotolérant
    3halophyle
    Valeur de lumière L
    1très ombragé
    2ombragé
    3endroits éclairés
    4lumineux
    5très lumineux
    Valeur de température T
    1étages alpin à nival (à partir de la limite forestière jusqu'à la limite des neiges)
    1+étages suprasubalpin et subalpin supérieur (forêts d'arolles et de mélèzes)
    2étage subalpin (forêts de conifères sans hêtres jusqu'à la limite supérieure d'épicéas)
    2+étages subalpin inférieur et montagnard supérieur
    3étage montagnard (forêts de hêtres et de sapins blancs, dans les Alpes centrales forêts de pins sylvestres)
    3+étages montagnard inférieur et collinéen supérieur
    4étage collinéen (forêts de feuillus mixtes de chênes)
    4+endroits chauds, collinéen
    5endroits très chauds, collinéen (seulement aux endroits les plus chauds, typique de l'Europe du sud)
    Valeur de continentalité C
    1atlantique (forte humidité de l'air, très faibles variations de température, hivers doux)
    2subatlantique (forte humidité de l'air, faibles variations de température, hivers plutôt doux)
    3subatlantique à subcontinental (humidité de l'air moyenne, température variant modérément , températures d'hiver légèrement basses)
    4subcontinental (humidité de l'air faible, importantes variations de température, hivers plutôt froids)
    5continental (humidité de l'air très faible, très grandes variations de température, hivers froids)

Dépendance à l'eau

Rivières 0 - Pas de liens
Eaux calmes 0 - Pas de liens
Eaux souterraines 0 - Pas de liens

Nomenclature

Nom vernaculaire

Deutscher Name:
Essig-Rose
Nom français:
Rosier de France
Nome italiano:
Rosa serpeggiante

Correspondance avec d'autres ouvrages de référence

Relation Nom Ouvrage No
=Rosa gallica L.Checklist 2017348600
=Rosa gallica L.Flora Helvetica 20011009
=Rosa gallica L.Flora Helvetica 2012385
=Rosa gallica L.Flora Helvetica 2018385
=Rosa gallica L.Index synonymique 1996348600
=Rosa gallica L.Landolt 19771621
=Rosa gallica L.Landolt 19911357
=Rosa gallica L.SISF/ISFS 2348600
=Rosa gallica L.Welten & Sutter 1982680

= Taxon équivalent au taxon accepté (Checklist 2017)
< Taxon compris dans le taxon accepté (Checklist 2017)
> Taxon englobant le taxon accepté (Checklist 2017)

Statut

Indigénat   -  Indigène

Statut national selon Liste Rouge 2016

Statut UICN:   En danger

LC: Non menacé

Informations complémentaires

Critères UICN: C2a(i)

Statut régional selon Liste Rouge 2019

Régions biogéographiques Statut Critères UICN
Jura (JU) ENC2a(i)
Plateau (MP) ENC2a(i)
Versant nord des Alpes (NA) --
Alpes centrales occidentales (WA) --
Alpes centrales orientales (EA) --
Versant sud des Alpes (SA) ENC2a(i)
  • Légende
    EXéteint au niveau mondial (Extinct)
    REéteint au niveau régional, resp. éteint en Suisse (Regionally Extinct)
    CR(PE)disparu, vraisemblablement éteint en Suisse (Critically Endangered, Probably Extinct)
    CRau bord de l’extinction (Critically Endangered)
    ENen danger (Endangered)
    VUvulnérable (Vulnerable)
    NTpotentiellement menacé (Near Threatened)
    LCnon menacé (Least Concern)

Liste des espèces menacées UICN (Walter & Gillett 1997)

Non

Statut selon la Liste des espèces prioritaires au niveau national

Priorité nationale 3 - Priorité nationale moyenne
Nécessité de prendre des mesures 2 - Il est absolument nécessaire de prendre des mesures
Responsabilité internationale 1 - Faible
Nécessité de surveiller les populations 2 - Surveillance nécessaire

Protection légale

Internationale (Convention de Berne) Non
GEProtection totale (25.07.2007)
Suisse --
SHProtection totale (06.03.1979)
  • Avertissement
    InfoFlora reprend, avec le plus grand soin possible, les informations sur la protection des espèces à partir des lois cantonales. Toutefois dans de nombreux cas, les espèces mentionnées ne peuvent pas être adoptées sans une interprétation de la taxonomie ou de la nomenclature. Par ailleurs, la signification précise des catégories « protection totale » et « protection partielle » varie entre les cantons.

    InfoFlora ne peut pas garantir l’exactitude et l’intégralité des informations sur le statut de protection. En cas de doutes, nous vous recommandons de consulter les lois cantonales.

Status par secteur d'activité

Objectifs environnementaux pour l'agriculture : Z - Espèce cible en savoir plus
Objectifs environnementaux pour la gestion de la forêt : Z - Espèce cible en savoir plus

Menaces et mesures

Succession forestière, densification et fermeture de la cime, sylviculture inappropriée

Maintenir en permanence des conditions lumineuses dans les forêts contenant l'espèce cible
Informer et sensibiliser les forestiers de la présence de l'espèce
Epargner les souches lors de travaux forestiers
Rétablir ou promouvoir les taillis clairs et exploités sur les zones d'origine de distribution de l'espèce

Concurrence de la végétation

Supprimer la végétation concurrente

Populations restreintes et isolées

Multiplier de manière ex-situ à partir de matériel indigène, réintroduire dans des zones potentielles (dans les haies, le long des forêts et des routes, de manière à réduire l'isolement des populations existantes et à améliorer les échanges génétiques)
N'utiliser que des plantes sauvages dont l'origine a été prouvée

Elimination des rosiers aux bords de route, des vignobles ou des haies (notamment lors de réajustement de couloir)

Protéger et cartographier toutes les stations (micro-réserves)
Déplacer les populations vers des endroits appropriés en cas de nécessité

Recrûs insuffisants, manque de renouvèlement des populations

Protéger les jeunes pousses racinaires existants de la concurrence

Structure des lisières de forêts inadaptée

Entretenir les lisières de forêts en échelons proche des stations existantes
Maintenir l'ensoleillement et de sols riches en calcaire qui sèchent par intermittence proche des rosiers
Instaurer et maintenir des bandes d'arbustes de 3m de large à la lisière des forêts
Négocier avec les propriétaires des forêts (offrir éventuellement des primes)
Promouvoir des lisières le long des prairies sèches qui seront fauchées que tous les 3 à 5 ans

Matériel ex situ

Mesures in-situ