Synthèse

Description de l'espèce (Flora Helvetica 2018)

Haut. 20-40 cm. Fleurs 3-9. Les 3 tépales ext. roses ou blanchâtres, à nervure dorsale verte, longs de 11-17 mm, étalés, le dorsal +/- rabattu en arrière. Labelle long de 9-14 mm, trilobé, arrondi, convexe à l'avant, velouté, pilosité marginale blanchâtre à brunâtre ; lobes latéraux courts, très velus. Eperon nul. Plante autogame, visite d'insectes inutile!

Période de floraison (Flora Helvetica 2018)

5-6

Milieux et répartition suisse (Flora Helvetica 2018)

Prairies maigres ; calcicole / coll.-mont. / J, P, AN, rare AS

Distribution mondiale (Flora Helvetica 2018)

Médit.

Valeurs écologiques (Landolt & al. 2010)

2w+52-34+2.g.2n=36
.

Carte de distribution

Simple

Avant l'année pivot
Après l'année pivot
Avant et après l'année pivot

Avancée

Couleur des symboles
Observations validées
Observations en cours de validation
Occurrence provenant de l'Atlas Welten & Sutter (1982) et de ses suppléments (1984, 1994) sans observation dans la base de données Info Flora
Forme des symboles
Avant l'année pivot
Après l'année pivot
Indigène
Réintroduit
Introduit / naturalisé / subspontané / échappé
Incertain / douteux

Nombre d'observations

Moins d'observations que le seuil
Autant ou plus d'observations que le seuil

Écologie

Type écologique

Géophyte

Milieux

Milieux Delarze & al. 2015

Espèces caractéristiques 4.2.4 - Pelouse mi-sèche médio-europénne (Mesobromion)
Espèces caractéristiques 4.2.4 - Pelouse mi-sèche médio-europénne (Mesobromion)

gras Espèces dominantes et influençant souvent la physionomie
Espèces caractéristiques Espèces caractéristiques
Espèce moins strictement inféodée Espèce moins strictement inféodée

Valeurs écologiques d'après Landolt & al. (2010)

Facteurs du sol Facteurs du climat Tolérance à la salinité
Valeur d'humidité H -- Valeur de lumière L -- Indice de salinité --
Valeur de réaction R -- Valeur de température T --
Valeur de substances nutritives N -- Valeur de continentalité C --
  • Légende valeurs écologiques
    Valeur d'humidité H
    1très sec
    1+sec
    2moyennement sec
    2+moite
    3moyennement humide
    3+humide
    4très humide
    4+détrempé
    5submergé ou sous l'eau
    fplantes vivant dans l'eau courante
    uplantes généralement submergées
    vplantes en partie submergées, en partie flottantes
    whumidité moyennement variable (± échelle de 1-2)
    w+humidité fortement variable (échelle dépassant ± 2)
    Valeur de réaction R
    1très acide (pH 2.5-5.5)
    2acide (pH 3.5-6.5)
    3légèrement acide à neutre (pH 4.5-7.5)
    4neutre à basique (pH 5.5-8.5)
    5basique (pH 6.5->8.5)
    Valeur de substances nutritives N
    1très pauvre en nutriments
    2pauvre en nutriments
    3moyennement pauvre à moyennement riche en nutriments
    4riche en nutriments
    5très riche en nutriments à surfumé
    Tolérance à la salinité
    1halotolérant
    3halophyle
    Valeur de lumière L
    1très ombragé
    2ombragé
    3endroits éclairés
    4lumineux
    5très lumineux
    Valeur de température T
    1étages alpin à nival (à partir de la limite forestière jusqu'à la limite des neiges)
    1+étages suprasubalpin et subalpin supérieur (forêts d'arolles et de mélèzes)
    2étage subalpin (forêts de conifères sans hêtres jusqu'à la limite supérieure d'épicéas)
    2+étages subalpin inférieur et montagnard supérieur
    3étage montagnard (forêts de hêtres et de sapins blancs, dans les Alpes centrales forêts de pins sylvestres)
    3+étages montagnard inférieur et collinéen supérieur
    4étage collinéen (forêts de feuillus mixtes de chênes)
    4+endroits chauds, collinéen
    5endroits très chauds, collinéen (seulement aux endroits les plus chauds, typique de l'Europe du sud)
    Valeur de continentalité C
    1atlantique (forte humidité de l'air, très faibles variations de température, hivers doux)
    2subatlantique (forte humidité de l'air, faibles variations de température, hivers plutôt doux)
    3subatlantique à subcontinental (humidité de l'air moyenne, température variant modérément , températures d'hiver légèrement basses)
    4subcontinental (humidité de l'air faible, importantes variations de température, hivers plutôt froids)
    5continental (humidité de l'air très faible, très grandes variations de température, hivers froids)

Dépendance à l'eau

Rivières 0 - Pas de liens
Eaux calmes 0 - Pas de liens
Eaux souterraines 0 - Pas de liens

Nomenclature

Nom vernaculaire

Deutscher Name:
Bienen-Ragwurz
Nom français:
Ophrys abeille
Nome italiano:
Ofride fior delle Api

Correspondance avec d'autres ouvrages de référence

Relation Nom Ouvrage No
=Ophrys apifera Huds.Checklist 2017277950
=Ophrys apifera Huds.Flora Helvetica 20122549
=Ophrys apifera Huds.Flora Helvetica 20182549–2550
=Ophrys apifera Huds.SISF/ISFS 2277950

= Taxon équivalent au taxon accepté (Checklist 2017)
< Taxon compris dans le taxon accepté (Checklist 2017)
> Taxon englobant le taxon accepté (Checklist 2017)

Statut

Indigénat   -  Indigène

Statut national selon Liste Rouge 2016

Statut UICN:   Vulnérable

LC: Non menacé

Informations complémentaires

Critères UICN: B2ab(iii)

Statut régional selon Liste Rouge 2019

Régions biogéographiques Statut Critères UICN
Jura (JU) VUB2ab(iii)
Plateau (MP) VUB2ab(iii)
Versant nord des Alpes (NA) VUB2ab(iii)
Alpes centrales occidentales (WA) END
Alpes centrales orientales (EA) CRD
Versant sud des Alpes (SA) RE
  • Légende
    EXéteint au niveau mondial (Extinct)
    REéteint au niveau régional, resp. éteint en Suisse (Regionally Extinct)
    CR(PE)disparu, vraisemblablement éteint en Suisse (Critically Endangered, Probably Extinct)
    CRau bord de l’extinction (Critically Endangered)
    ENen danger (Endangered)
    VUvulnérable (Vulnerable)
    NTpotentiellement menacé (Near Threatened)
    LCnon menacé (Least Concern)

Liste des espèces menacées UICN (Walter & Gillett 1997)

Non

Statut selon la Liste des espèces prioritaires au niveau national

Priorité nationale 4 - Priorité nationale faible
Nécessité de prendre des mesures 1 - Il n'est pas certain qu'il soit nécessaire de prendre des mesures
Responsabilité internationale 1 - Faible
Nécessité de surveiller les populations 1 - Surveillance éventuellement nécessaire

Protection légale

Internationale (Convention de Berne) Non
AGProtection totale (01.01.2010)
AIProtection totale (13.03.1989)
BEProtection totale (01.01.2016)
BLProtection totale (01.01.2012)
FRProtection totale (12.03.1973)
GEProtection totale (25.07.2007)
GLProtection totale (07.05.2006)
GRProtection totale (01.12.2012)
JUProtection totale (06.12.1978)
Suisse Protection totale
NEProtection totale (01.08.2013)
OWProtection totale (01.04.2013)
SOProtection totale (23.02.1972)
URProtection totale (01.07.2009)
VDProtection totale (02.03.2005)
ZGProtection totale (01.10.2013)
ZHProtection totale (03.12.1964)
TIProtection totale (23.01.2013)
  • Avertissement
    InfoFlora reprend, avec le plus grand soin possible, les informations sur la protection des espèces à partir des lois cantonales. Toutefois dans de nombreux cas, les espèces mentionnées ne peuvent pas être adoptées sans une interprétation de la taxonomie ou de la nomenclature. Par ailleurs, la signification précise des catégories « protection totale » et « protection partielle » varie entre les cantons.

    InfoFlora ne peut pas garantir l’exactitude et l’intégralité des informations sur le statut de protection. En cas de doutes, nous vous recommandons de consulter les lois cantonales.

Status par secteur d'activité

Objectifs environnementaux pour l'agriculture : Z* - Espèce cible (avis d'expert) en savoir plus

Menaces et mesures

Entretien inadapté (fauche avant la maturité des graines, fauche des bords de chemin et route pendant la période de végétation)

Faucher après la production des graines (en fonction de l'altitude et de l'exposition ≥ fin août)
Faire tout particulièrement attention à faucher tardivement les talus des voies ferrées et d'éliminer les produits de la fauche directement et soigneusement

Populations restreintes et isolées

Protéger les stations (éventuellement création de micro-réserves)
Renforcer avec des plantes issues de culture ex-situ (uniquement provenant de la même région)
Créer des biotopes relais distants ≤ 5km

Destruction de l'habitat (construction)

Signaler les occurrences aux autorités responsables de la conservation
Protéger localement les stations
Mettre en place des parrainages locaux

Exploitation inadaptée (pâturage intensif entre mai et juillet, pâturage de petites stations)

Eviter le pâturage annuelle avant l'automne, promouvoir le pâturage de mi-août à mi-septembre et au début du printemps
Protéger les plantes individuellement ou clôturer si nécessaire

Eutrophisation (Épandage de fumier de ferme sur les prairies maigres)

Éviter le rejet de lixiviation provenant de la zone agricole
Prévenir toute autre eutrophisation du milieu
Éliminer si nécessaire les feuilles après leur chute
Établir des contrats de gestion afin de limiter ou prévenir l'utilisation de fumier

Collecte, déterrement de plantes, piétinement, destruction par les photographes

Sensibiliser au fait que l'espèce est menacée
Surveiller l'espèce si possible (surveillants volontaires de la conservation de la nature)
Instaurer des sanctions sévères (afficher éventuellement des panneaux d'information faisant référence aux sanctions)
Installer des panneaux d'information ou interdire l'accès
Diriger et canaliser les touristes proche des stations
Protéger éventuellement les plantes individuellement dans les pâturages (clôture, grillage, …), déjà fait dans le Jura

Ignorance

Informer les propriétaires fonciers sur les stations connues et les sensibiliser aux soins appropriés
Conclure des contrats de gestion

Abroutissement par le gibier (sanglier, blaireau, ongulés)

Protéger les populations touchées de manière ciblée

Abandon de l'exploitation, succession écologique, concurrence

Maintenir les zones de pâturage ouvertes
Débroussailler dans la mesure où il n'y a pas de risque d'assèchement
Promouvoir une exploitation annuelle
Prévenir et éliminer particulièrement les aubépines (Crataegus) et les prunelliers (Prunus) à proximité des stations

Végétation trop haute pendant la saison hivernale

Les rosettes dépendent d'une lumière suffisante pendant la saison hivernale: Préconiser un pâture d'automne ou au moins au printemps (avant mai) par des bovins

Mesures in-situ