Suivi à long terme des plantes menacées

Le suivi à long terme (Monitoring) de plantes menacées

L'état des populations d’espèces menacées (effectif, vitalité, rajeunissement, etc.) doit être contrôlé sur le terrain à intervalles réguliers. En mettant en lumière d’éventuelles chutes d'effectifs et modifications négatives au sein des populations ou dans leur environnement, ces contrôles permettent de réagir sans délai et de prendre des mesures pour assurer leur protection. Ces suivis sont notamment indispensables dans le cadre de projets de conservation d’espèces menacées. Sans eux, il est impossible d’évaluer le succès des mesures prises (entretien du biotope, réintroduction, etc.) et de les adapter si nécessaire. Indépendamment de l'année et de la personne qui effectue le contrôle, il est important de pouvoir comparer les données. Il est donc essentiel de décrire en détails la méthode choisie.  

Une clé qui permet de choisir une méthode adaptée pour le suivi de population vous est proposée. D'autres informations sur des méthodes de suivi à long terme sont décrites et utilisées dans le projet Liste Rouge

La méthode de suivi est choisie en fonction de l’espèce, de la station, de la personne responsable, voire des moyens à disposition. Selon les cas, l’expert retient l’option d’un suivi scientifique ou d’un suivi simplifié, avec des bénévoles, qui ne retient que les paramètres essentiels. Grâce à une mise en valeur statistique des résultats, le monitoring scientifique a pour but d’analyser les causes des modifications structurelles des populations. Les connaissances de la biologie de l’espèce et les mesures de protection à appliquer en sont améliorées. Les suivis simplifiés permettent en revanche la surveillance d’un plus grand nombre d’espèces et de localités et débouchent plus rapidement sur des actions concrètes.